vendredi 8 février 2199

Le commencement - Pourquoi maçon?

Après avoir essayé, pendant près de 10 ans, de rentrer à la RATP pour devenir conducteur de métro... voilà que je me fais licencier au bout de 10 mois...
J'ai ensuite passé environ 2 mois à me morfondre, à déprimer, à ne pas savoir quoi faire et comment le faire... conducteur de métro, c'était un de mes rêves quand même...
Puis, un jour, je me suis posé la question suivante... "Qu'est ce que j'aime faire?"... et là, une évidence est apparue... J'aime fabriquer des choses, les créer, les inventer... Tout d'abord, je faisais tout ca en informatique... avec la programmation... quand un logiciel n'existait pas, je le créais... mais cela ne me suffisait pas... je m'étais donc mis à faire des trucs en bois (mes plus belles créations sont mes multiprises)... mais ca me suffisait pas, j'avais encore besoin de plus... et c'est là que le BTP m'est venu à l'esprit...
Maintenant que j'avais cette piste... je me suis décidé à m'inscrire au pôle emploi en étant content d'avoir une piste de projet professionnel... le BTP m'intéressait, mais je ne savais pas encore quel métier précisément, et le conseiller pôle emploi s'en est vite rendu compte... et m'a orienté vers un bilan de compétence... ca a duré 3 mois... mais mon projet professionnel s'est précisé... la maçonnerie...
Ne connaissant absolument rien du métier, grâce au pôle emploi, j'ai pu suivre une formation de 7 mois en maçonnerie à l'AFPA du Havre... et j'ai eu le titre :D...
Je me suis dit récemment qu'il serait intelligent de faire ce blog, d'une part pour garder une trace de mes ouvrages, et d'autre part, ca pourra donner des infos à ceux qui voudront se lancer dans cette branche...

samedi 12 octobre 2013

et maintenant? le 12/10/2013

Depuis maintenant plus d'un an, j'ai enfin trouvé ma place professionnelle.

Malheureusement, dans la maçonnerie et le BTP ça n'a rien donné.
Mais je suis très content de ma formation à l'AFPA, je me sers régulièrement de mes acquis pour rénover mon nouvel appartement.
Et je ne perds pas de vue l'espoir de pouvoir construire, quand j'en aurais les moyens, ma propre maison...

La maçonnerie traditionnelle est une branche incroyablement enrichissante pour une personne de manuelle. En ayant l'investissement, le temps et la patience, nous pouvons faire énormément de choses différentes.
Malheureusement, étant donné le contexte économique actuel, je n'y ai pas ma place.
Ce n'est pas faute d'avoir essayé!

mercredi 31 août 2011

et maintenant, au 31 Août...

Bon, depuis que j'ai obtenu mon diplôme, c'est à dire depuis Octobre 2010, je n'ai pas arrêté de chercher un emploi en maçonnerie... comme ça ne donne pas grand chose, j'ai un peu étendu mon domaine de recherche (maçon, aide maçon, manoeuvre, gardien polyvalent d'immeuble/de residence)...
j'ai envoyé des dizaines (centaine?) de CV par mail, par courrier (en recommandé), par téléphone. Quelques rares personnes polies m'ont donné une réponse négative, mais pour la plupart, je suis invisible.
Hier, j'ai eu droit à mon premier entretien sur chantier... à Sens...
Le patron attend de voir ce qu'il va recevoir comme commande, s'il lui faut un maçon, il m'embauche (avec possibilité de passer le code, le permis E (remorque) et le permis tractopelle (c'est le CACES non?) aux frais de l'entreprise)...
Il ne me reste plus qu'à attendre... (enfin, je vais quand même le relancer d'ici quelques semaines, au pire)

mercredi 13 avril 2011

Et maintenant...

Pendant les 2 mois suivants la fin de la formation, j'avoue ne pas avoir été très actif dans la recherche d'emploi... vu la difficulté du cadre de travail du maçon (que j'ai pu tester pendant quelques semaines en stage pratique), j'hésitais à rechanger de voie.
Finalement, après une longue réflexion sur ce que je sais faire, sur ce que j'aime faire, j'ai décidé de poursuivre et de devenir maçon professionnel...
Mais voilà... Je suis inscrit dans des boîtes d'intérim, je regarde sans arrêt les annonces sur différents sites, je reçois des alertes mails pour les sites les plus évolués, j'ai répondu à des dizaines d'annonces, principalement du Pôle Emploi, et rien... toujours pas de travail... et pourtant je fais l'effort de chercher sur toute la France...
En gros, par jour, je reçois une quarantaine d'annonces... sur ce que je recois, yen a 1 ou 2 en moyenne qui est proposé à un débutant... et j'y réponds bien sur.
Sur toutes les annonces répondues, j'ai eu qu'un seul appel... car j'avais envoyé ma candidature en recommandé... et j'ai été refusé car je n'ai pas le permis (alors que ce n'était pas précisé dans l'annonce).
Récemment, j'ai appelé une boîte dans le coin de Tours, j'ai été rappelé ensuite. On m'a demandé d'envoyer mon CV... chose que j'ai fait... ca fait maintenant 2 semaines et toujours aucun retour...
J'ai également envoyé ma candidature par mail à la boîte qui m'avait pris pour mon stage... et aucun retour...
J'ai des compétences, je suis motivé pour me déplacer sur toute la France pour devenir maçon... mais apparement ca suffit pas...
J'en ai parlé à mon conseiller Pôle Emploi bien sur... et selon lui, je suis simplement trop vieux pour faire maçon débutant... selon lui, l'employeur préfère plutôt avoir un jeune apprenti comme débutant plutôt que moi... Il pense aussi que je suis trop qualifié pour n'être que maçon et que mon CV doit faire peur les employeurs...
Par conséquent, non seulement je continue à postuler en tant que maçon sur toute la France... mais je postule également sur d'autres activités... administratif pour le gouvernement... SNCF... et toujours rien... aujourd'hui j'ai encore donné mon CV pour livrer les journaux dans les boîtes au lettre le matin... pffff...

mercredi 9 février 2011

CV

Voici une copie de mon CV actuel... on sait jamais, vu que je suis en recherche d'emploi...

special thanks

Histoire de montrer a ces personnes que je leur suis reconnaissant pour leur savoir qu'il m'ont transmis...

Au centre AFPA
- Je remercie Jean-Pierre Fleury... il a été embauché en même temps que nous, et il est parti en même temps que nous... il dormait à l'AFPA comme moi... vraiment très agréable, très pédagogue, très ouvert... en 30 ans, c'est l'un des meilleurs formateurs que j'ai jamais pu rencontrer... très compétent, il m'a appris de nombreuses astuces.
- Je remercie Léo Augé... c'était mon formateur référent... il n'a pas été très présent pendant ces 7 mois... son grand défaut est de beaucoup parler, beaucoup se dissiper... il n'était pas très apprécié, mais personnellement, j'étais en bon termes avec lui
- Je remercie quand même Ludovic (dont j'ai oublié le nom)... second formateur titulaire de la maçonnerie... il était despotique, irrespectueux, provocateur, malhonnête, ... mais je reconnais qu'il m'a quand même appris des choses...

Les gars de mon stage...
- Je remercie Frédérick Beck de m'avoir accepté sur ses chantiers pendant 3 semaines
- Alain, le chef d'équipe du TP à Loupershouse
- Steeve, le conducteur de travaux
- Stefan, un jeune allemand de 29 ans
- Patrice, le chef de chantier à Rohrbach
- Pascal, le conducteur d'engins
- Cédric, le conducteur de grue titulaire du CACES
- Slimane, le maçon bancheur exigeant
- Mabrouk, le seul manoeuvre du chantier
- Samuel, un apprenti en CAP maçonnerie
- Patrick, l'ancien de la bande
- Bubik, conducteur de grue remplacant, en cas d'absence prolongée de Cédric
- Alain, un maçon qui a été obligé d'abandonner le chantier quelques jours après mon arrivée, suite à une altercation avec Patrice
- Mohamed, un maçon très propre et très autonome
- Manu, maçon coffreur et chef d'équipe
- Sébastien, maçon coffreur intérimaire, en équipe avec Manu

Je remercie également
- Sylvie et Bertrand Hody qui ont eu la gentillesse de me nourrir, de m'héberger et de me blanchir pendant les 3 semaines de mon stage
- Mme Outikhone, conseiller pôle emploi, qui m'a écouté et compris, elle m'a inscrit au bilan de compétence
- Mlle Seignard Christelle, qui m'a suivi pendant les 3 mois du bilan de compétence
- Mr Leroy Gerard qui m'a volontier proposer cette formation

Les stagiaires aussi!
- François Dufour, le rockeur épileptique
- Yaya Sall, le gay refoulé
- Jonathan Lemarchand, le rapatrié de la première session
- Djamel, plus fainéant tu meurs
- Fabien, le dragueur de ses dames... il arrête pas
- Daouda, très sympathique, mais, malheureusement pour lui, trop influençable
- Ali, l'extrémiste de la bande, toujours prêt à essayer de convertir un "impur"
- Sébastien, malgré le fait qu'il est le suspect numéro 1 dans mon cambriolage
- Ludovic, qui arrive à commencer une formation, avoir un lit à l'hébergement, sans être inscrit officiellement
ainsi que les autres dont j'ai oublié le prénom :p

Certains hébergés qui m'ont rendu la vie plus agréable
- Afpa, non pas le centre de formation, mais le chat rouquin du centre... c'est Jacques qui l'a appelé comme ca... le chat dormait souvent dans ma chambre, et m'a d'ailleurs gentiment offert ses puces... un collier et une bombe plus tard, et le problème était réglé- Fabrice Brice, non ce n'est pas une blague, c'est vraiment son nom de famille
- Emmanuelle Vieil, que je remercie de m'avoir supporté pendant nos balades à la plage ou nos diners en tête à tête (d'ailleurs elle me doit encore un japonais)
- Melissa, pour son physique... avantageux...
- Jacques, malgré ses problèmes familiaux permanents et son bavardage incésent- Ludovic, non pas celui de mon stage, un autre, la personne la plus sympathique que j'ai pu cotoyer, juste après Jean Pierre
- Pierre, le surfeur bogoss qui m'a appris une technique très efficace de faire un feu

AFPA, stage obligatoire

Pendant cette formation, une période de 3 semaines de stage en chantier est obligatoire.
En bas de chez moi, à Paris, il y a un chantier en cours... je m'y suis rendu, j'ai parlé avec le chef de chantier, et il m'a répondu que le quota de stagiaires était rempli sur tous ses chantiers pendant cette période (Demathieu & Bard).
J'ai également contacté par mail une dizaine de boîte sur le Havre... 0 réponse
J'ai contacté une quinzaine de boîte sur Paris... 0 réponse

Finalement, j'ai trouvé une entreprise qui voulait bien de moi pour 3 semaines dans l'Est de la France, en Moselle, pas loin de Metz-Strasbourg... plus précisément, la boîte se situe à Wiesviller:


Les 3 premiers jours j'ai rejoint un chantier de Travaux Public à Loupershouse... la mission était de raccorder un ancien presbytère transformé en logements sociaux au réseau de la ville (électricité et eau)... c'est à dire qu'il fallait creuser a la pelleteuse des tranchées de 2 mètres, prolonger les raccords et reboucher... on avance, on creuse, on raccorde, on rebouche... etc... sur environ 50 mètres... ce n'était pas de la maçonnerie, mais c'était malgré tout intéressant.
Le reste de mon stage s'est déroulé à Rorbach... c'était un vrai grand chantier avec de vrai maçons... notre mission était la construction d'un centre d'accueil pour personnes handicapées sur 5000m². Comme je n'étais que stagiaire, je n'ai pas eu de grandes responsabilités, mais j'ai pu voir plusieurs aspects du métier... J'ai pu faire du décoffrage de plancher, j'ai fait de l'assainissement (raccord des eaux usées), j'ai été à la mise en place de coffrages divers, j'ai aidé celui qui était chargé de l'implantation, des longrines préfa et de leur assemblages par banches...
Petit bonus, la télévision locale est venue faire un reportage, avec le maire... et je suis donc passé à la télévision:




video
on me voir à partir de 0'34 pendant 4 secondes :)